Vous pouvez mettre votre pub pour LES FORUMS BLOGS SITES ANNUAIRES
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Accident de voiture dans l'Ain : trois jeunes, victimes de l'inconscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mon ami
Admin
Admin
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 73

MessageSujet: Accident de voiture dans l'Ain : trois jeunes, victimes de l'inconscience   Ven 20 Jan - 12:41

Procès. Deux conducteurs et un cafetier sont jugés pour leur responsabilité dans un accident qui avait coûté la vie à deux jeunes filles et un garçon dans l'Ain en 2011, sur fond d'alcoolémie et de course de vitesse.

De ce funeste dimanche, Carole Bianchini n'a rien oublié. Le gendarme qui tambourine à sa porte à 7 h 30 du matin. Son sentiment, immédiat, que quelque chose de grave vient de se passer. « On ne réveille pas les gens pour rien. » Puis les mots froids et simples, presque « mécaniques », pour lui dire que sa fille aînée, Cassandra, 20 ans, est décédée dans la nuit d'un accident de voiture. « C'est indescriptible ce qu'on ressent à ce moment-là, tout s'écroule. J'ai hurlé mais je ne m'en rendais pas compte, ça a réveillé mes trois autres enfants. » C'était il y a près de six ans, le 24 avril 2011.

Ce matin-là, les gendarmes ont frappé à deux autres portes. Celles des parents d'Aurélie, 21 ans, et de Jérémie, 22 ans, qui se trouvaient dans le même véhicule. Eux aussi sont morts sur le coup lorsque la Twingo a percuté à plus de 100 km/h un platane au sortir d'un virage de la route départementale 84B, à Balan, dans l'Ain.

Le barman a continué de les servir malgré leur ivresse

-

Seul le conducteur de la voiture, aujourd'hui âgé de 26 ans, a survécu. Après cinq mois et demi de détention préventive, il comparaît ce mardi pour homicide involontaire avec pour circonstance aggravante l'état d'ivresse devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse. Ses analyses sanguines ont révélé 1,56 g d'alcool dans le sang. A ses côtés, sur le banc des prévenus, le gérant du bar dans lequel le groupe d'amis a passé la soirée avant de reprendre la route, renvoyé pour le même chef d'accusation.

L'histoire est tragiquement banale. Ce samedi-là, Cassandra, Aurélie et leurs amis s'étaient retrouvés dans le courant de la journée pour un barbecue. La fête s'était prolongée dans un pub, la Taverne, dans lequel ils avaient leurs habitudes. Tous boivent plus que de raison et, malgré leur ivresse manifeste, le barman continue de les servir. Les bouteilles de whisky s'enchaînent. Vers 3 heures du matin, les quatre amis s'engouffrent dans la Twingo pour rentrer chez eux. Jérémie s'installe sur le siège passager, les deux filles sur la banquette arrière. « Ma vie s'est arrêtée à ce moment-là. Depuis, je survis pour mes autres enfants, mais c'est obsédant. Je me dis que le conducteur aurait dû mourir lui aussi dans l'accident, ça ne m'aurait pas ramené ma fille, mais ça aurait été plus juste », confie la mère de Cassandra.

C'est un ami des quatre jeunes, qui faisait la fête avec eux, qui donne l'alerte. Aux gendarmes, il explique qu'il avait décidé de rentrer à pied car trop alcoolisé pour conduire. En chemin, il a aperçu le véhicule fracassé. L'enquête révèle rapidement qu'il a menti. En réalité, ce soir-là, il était au volant et faisait la course avec l'autre voiture. Après l'accident, il a appelé le père d'un ami pour qu'il vienne récupérer son véhicule afin que le scénario tienne la route. Le jeune homme est également renvoyé pour homicide involontaire.

Après cinq ans et demi d'une instruction chaotique, les familles des victimes, qui disent s'être senties « broyées » par un système qu'elles ne maîtrisaient pas, n'attendent pas grand-chose de ce procès. « Avec un peu de chance, ça va durer deux heures. On va parler de nos enfants cinq minutes puis on essaiera de comprendre ce qui s'est passé dans la tête des meurtriers. Tout le monde s'en fout, des victimes », lâche Carole Bianchini. De toute façon, elle le sait, aucune condamnation n'effacera sa douleur.


-
Dans la nuit du 23 au 24 avril 2011, une Twingo s’encastre à plus de 100 km/h dans un platane sur la route départementale 84B, dans l’Ain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toute-la-pub.forumactif.org
 
Accident de voiture dans l'Ain : trois jeunes, victimes de l'inconscience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une autre suggestion " Les voitures du cinéma "
» Nouvelle voiture pour Kit dans la suite de K2000
» Choix de fixation du GPS dans la voiture
» support voiture zumo 550
» Bloquage regulier en mode navigation voiture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOUTE LA PUB :: LES INFOS DU JOUR-
Sauter vers: